Chronique n°2 de l’escroquerie de l’Occident sur les « révoltes arabes »: la Syrie

Posted on fév 22, 2012 @ 0:00

96


TRIBUNE LIBRE DE  DJERRAD AMAR

Manipulation mentale, terrorisme, perversion morale et religion; instruments hégémoniques de l’Occident (Part.2)

Des criminels détruits sur le plan psychique; ne contrôlant ni leur pensée ni leur comportement, sans sentiments et sans morale que celle d’être convaincu d’accomplir un acte probe en ne se rendant même pas compte que l’Islam, qu’ils croient respecter, interdit formellement de porter atteinte à la vie et aux biens d’autrui. « Certains traîtres ont une étonnante faculté de se convaincre eux-mêmes de la sainteté de leurs intentions ! » (Charles Hamel). Des scélérats psychopathes ayant acquis un potentiel de violence, de haines, de frustrations, de démence et d’inhumanité qui resteront, pour longtemps, un boulet pour leur pays. Que peut-il bien rester d’honneur et de dignité pour celui qui fait appel à l’étranger pour détruire son pays et tuer ses propres frères. Même cet étranger le méprisera. « Les traîtres sont odieux, même à ceux qui profitent de la trahison » (Citation grecque). La position de l’Algérie vis-à-vis des évènements en Syrie n’est pas appréciée par les islamistes syriens qui ont brûlé le drapeau algérien en traitant le président algérien de ‘traitre’ ; « oubliant » qu’eux-mêmes tentent de prendre le pouvoir par la force en tuant leurs frères et détruisant leur pays en se faisant aider par l’Otan ; le Grand marionnettiste.

Bashar al-Assad

Ce qui se déroule en Syrie est la copie conforme de ce qui s’est passé en Algérie, au début des actions terroristes, dans leurs objectifs, moyens, méthodes, tactiques, diversions, tromperies, alliances et soutiens. Malgré les réformes profondes engagées, notamment une nouvelle Constitution démocratique, et l’ouverture au dialogue, malgré aussi le rapport objectif des observateurs de la Ligueque cette dernière a renié et ignoré – confirmant l’existence de groupes armés assassinant les civils, les militaires et détruisant les infrastructures – les terroristes et leurs commanditaires occidentaux persistent dans leurs méfaits en rejetant toute sortie de crise au point de mettre les autorités devant la seule solution de les combattre pour sécuriser leur pays quels que soit les moyens de pression. La Syriese bat, à bon droit, contre des hordes d’assassins, encadrés par l’Otan, la Cia, le MI5, le Mossad et des larbins arabes. La tromperie qui consiste à imputer à l’armée les massacres de civils par ces terroristes pour justifier une intervention extérieure a échoué, à deux reprises, au Conseil de Sécurité par le double véto sino-russe. Selon P. Dortiguier  les russes et les chinois se sentent « directement menacés par l’offensive actuellement menée contre la Syrie … C’est déjà un bras de fer mondial dans la mesure où un recul de chacun des 2 camps sur cette question conditionne l’évolution de la situation géopolitique planétaire ».  Dortiguier constate aussi que l’Occident s’est pris dans le  «piège syrien » qui l’empêche de toute  offensive contre l’Iran et que « … la marche arrière de cette croisade vers Téhéran en passant par Damas, débutée en 2011 dans l’euphorie et la tromperie de la jeunesse musulmane égarée par de faux-prêcheurs qui ont deux mains, une pour prier, l’autre pour s’atteler aux États-Unis, a déjà commencé et sera menée à son terme par le véto agrandi des États indépendants ». Il s’agit donc bien de la même manipulation, réussi en Libye, que l’occident s’efforce à rééditer en Syrie, mais avec des visées géopolitiques plus étendues. Les syriens semblent y faire face méthodiquement et intelligemment avec l’appui politique de ces deux puissances et de l’Iran en particulier. Ces pays défendent mieux les arabes que ne le font les arabes pour eux-mêmes ! On retiendra surtout que cette Syrie ce pays arabe, berceau d’une grande civilisation que des arabes voulaient détruire, a été sauvé parla Russie et Chine.

Voici que l’Union mondiale des oulémas musulmans, qu’actionne le sinistre qataro-égyptien al-Qaradawi, s’y met de la partie en s’alignant sur le projet occidental contre «le régime syrien» ainsi que le pseudo observatoire syrienne des droits de l’homme (OSDH), qui n’existe pas sur wikipédia, créé et basé à Londres, pour la circonstance, que dirige un mystérieux et invisible jordano-suédois Rami Abdel Rahman. On sort la Sud-africaine NavanethemPillay, Madame “droits de l’Homme” de l’ONU, pour préparer les accusations de “crimes contre l’humanité”. Même Google a été mis à contribution pour changer les rues de Syrie.La Franceprend le relais pour demander l’ouverture d’un « corridor humanitaire » devant le fiasco de leur stratégie et les coups de boutoir des unités spéciales de sécurités. En fait, pour sauver ce qui reste de leurs terroristes – qui par dépit pièges les immeubles, les rues, les ponts, font sauter les maisons et les pipelines, déraillent les trains, lancent les obus de mortiers sur les quartiers résidentiels, assassinent les gens – d’une éradication certaines et non pour venir en aide aux habitants de  Homs « assiégé », « pilonnée » victimes des « snipers » qui « tirent sur tout ce qui bouge» selon leur propagande. Cette propagande qui cache que ce sont les dignitaires, les personnalités et les représentants de la société civile qui ont « exigé » l’intervention de l’armée pour mettre fin aux calvaires que leur infligent les terroristes. Cette propagande qui  vous sort, encore une fois, l’alibi al Qaida lorsque leur implication directe dans le terrorisme devenait évidente. L’Occident se ‘fiche’ complètement de la « démocratie », de la « liberté », de la « dignité », des « droits » des pays et des peuples où il trouve des intérêts. Que ces arabo-musulmans restent idiots, archaïques, obscurantistes cela n’est guère son souci tant que ses rentes sont préservés.

Il est instructif de rappeler, toujours, certaines déclarations en l’occurrence celles de ce manipulateur sioniste franco-israélien à l’Université de Tel Aviv «si nous réussissons à faire tomber Kadhafi ce sera un message pour Assad» et celle, par affront, lors d’une réunion du CRIF « c’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre pays une stratégie et des tactiques ».  En s’attaquant àla Syrie les monarchies du Golfe ont mis en enjeu leur trône; ils savent qu’un échec compromettra leur dynastie.

La manipulation notamment ‘mentale’ est un élément fondamental dans l’art de la guerre pour mettre en déroute l’adversaire. Elle consiste, selon Steven Hassan, dans (Combatting Cult Mind Control) en un contrôle du comportement, de l’information, de la faculté de réflexion, de l’émotion  des individus en suscitant chez eux le manque de confiance, le sentiment de culpabilité et d’infériorité, la peur, le choc traumatique, ainsi que certains rêves afin de les rendre vulnérables. Certains auteurs la décrivent comme étant « une corruption de la raison humaine, un minage de l’intellect, une désintégration du moral et de la vie spirituelle d’une nation par la volonté d’une autre ». 

Diverses techniques et méthodes de manipulation sont utilisées. Cela va des réflexes conditionnés à la méthode dite PDH (douleur-drogue-hypnose), utilisée en Corée, en passant par ce que l’on appelle la liste « MISE » qui signifie Money, Ideology, Sex et Ego. Il y a aussi la méthode basée sur l’insertion d’un message subversif dans des images (messages subliminaux), la méthode par l’angoisse et la violence, la méthode utilisant les drogues et bien d’autres formes extrêmes.

Ce qui intéresse les manipulateurs c’est d’atteindre leurs objectifs égoïstes. Ils n’ont ni scrupules ni remords. C’est ce que fait l’Occident, à sa tête les américano-sionistes, avec ses alliés arabes, ses médias « mainstream », ses organisations satellites y compris des droits de l’homme, ses guerres préventives, ses ingérences, sa «protection des civils » sous les fallacieux prétextes : démocratie, droits de l’homme, liberté et tutti quanti.

Ces lobbies, avec leurs stratèges, s’appuient sur cinq types de techniques pour un contrôle global des individus et de la société : techniques de planification, psychologiques, de propagande, de désinformation, d’actions ciblées. Les moyens  les plus efficaces utilisés sont surtout les médias audio-visuels et le net qui touche directement la cellule familiale. On peut consulter  la “stratégie des maîtres du monde” de Sylvain Timsit qui définit 10 points pour la manipulation et le conditionnement des masses.

Chaque État se trouve donc dans l’obligation de se prémunir et de protéger ses citoyens en  se dotant des moyens adéquats pour contrer ou faire face à la manipulation et à la subversion. En étudiant et comprenant les stratégies du manipulateur, il est facile de développer des stratégies de «contre-manipulation». L’information diversifiées et de qualité ainsi que l’utilisation rationnelle des compétences sont fondamentales. « Bien informés les hommes sont des citoyens, mal informés ils deviennent des sujets » (Alfred Sauvy). Le but étant de briser cette propagande par la vérité et la réalité des choses tout en éveillant l’esprit critique.

Notre jeunesse, nos enfants, doivent être protégés – car ce sont eux qui sont visés – de ces manipulations et des conséquences qui en résultent. Beaucoup, malheureusement, sont devenus des «marionnettes» en se laissant duper par n’importe quel manipulateur ou chant de sirène par faute d’une protection adéquate due sûrement à notre ignorance de ces choses, mais aussi à notre laisser-aller et fatalisme.

Lorsqu’on aura d’abord admis et fait admettre que la manipulation se fait aussi et surtout par la religion quand elle devient un moyen de prise de pouvoir ou de domination, on aura fait la moitié du chemin. On doit convaincre que le sacré n’est pas forcément un domaine ‘inviolable’ par tous. Beaucoup de faux bigots et de manipulateurs s’en servent pour abuser, escroquer, divertir afin d’accéder à des privilèges, dominer, s’emparer du pouvoir ou s’y maintenir. On doit aussi persuader que se déclarer croyant n’est pas suffisant pour une assurance vers la voie au bien-être prescrit. Beaucoup l’affiche par l’apparence et la tartuferie. La vérité est que cela exige d’autres valeurs. Le bien-être s’acquière par la véritable foi, la vertu, les principes, les bonnes actions, l’engagement, les sacrifices et la sincérité qui font souvent défaut. Dieu n’aide pas les hypocrites, les obscurantistes, les extrémistes, les ignorants, les paresseux, les débauchés, les voleurs, les renégats, les criminels, quelle que soit leur foi.

Les musulmans et particulièrement les arabes – qui vivent actuellement des bouleversements faits de crimes et de destructions –  doivent se défaire au plus vite de leur système de gouvernance actuel construit sur le népotisme, l’autoritarisme et l’injustice ou l’améliorer pour certains. Ils doivent s’interroger sur le pourquoi de leur sort, de leur situation – souvent misérable ou perverse, faite de sous-développement, d’ignorance, de  persécutions et d’infidélité – en remettant en question leur morale, leur comportement et leur vision du monde en relation, au moins, avec la vraie foi.  Avec l’Islam authentique et non celui que nous impose, depuis des lustres, sous peine d’hérésie ou d’excommunication, la dialectique morbide et amorale – qui pervertie les consciences – des monarques corrupteurs  et imposteurs et leurs funestes suppôts. « La religion sans la conscience morale n’est qu’un culte superstitieux » selon E. Kant. Ils doivent, à notre sens, s’organiser autrement qu’ils ne le sont présentement sur d’autres critères, d’autres objectifs, d’autres principes avec d’autres règles en modifiant tout ce qui est injuste dans leur système de gouvernance; ne laissant aucune faille pouvant servir d’argument aux propagandistes. La justice étant un des piliers de l’équilibre et de la foi qui permet son enracinement dans l’homme. Un proverbe Turc dit en substance que « La justice est la moitié de la religion ». La volonté politique, la participation de toutes les forces vives et surtout la sincérité sont les conditions sine qua non, pour réussir les changements. Sinon, il ne peut s’agir que de mimétisme, de rafistolage, d’activisme sans avenir,  qui n’assurent jamais le progrès, l’indépendance et la souveraineté d’un pays.

Sur un autre plan, la Ligue«arabe» dans sa forme actuelle –  qui devient plus un attrape-nigaud qu’un bouclier de protection, incapable d’embrasser les enjeux  de cette géopolitique occidentale – doit être dissoute pour d’autres formes de regroupement. Il est plus avantageux et sécurisant de se regrouper sur des bases concrètes – économiques, culturelles et de défense dans le respect mutuel et du droit – que sur une base «identitaire» chimérique, contre-productive en s’appuyant sur l’axe Russie-Chine-Iran et les autres États du «BRICS», qui représentent déjà la moitié de l’humanité, pour mettre en échec ce projet de «Nouvel Ordre Mondial» que les américano-sionistes voulaient ériger en paradigme intangible.

Il y a une vérité éternelle. Le monde ne se construit que sur le Bien qui est déterminant. C’est une loi de la nature; de Dieu qui nous recommande de s’éloigner du Mal. Y dévier conduit au Mal. Si le monde est dans le Mal c’est donc à cause de la mauvaise foi et de l’égoïsme de l’homme à vouloir atteindre le bien-être personnel en usant du mal contre les autres. Le mal-être est bien  l’effet d’une mauvaise volonté humaine, une malédiction dont l’homme  est le seul responsable. « Toute la morale est dans ce vieux proverbe : Qui mal veut, mal lui arrive » (de Jean-Baptiste Say)

Concluons nos propos par deux citations du Coran « …Tout bien qui t’atteint vient d’Allah et tout mal qui t’atteint vient de toi-même… » ; « …Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis…. ».

Sur le changement dans notre quotidien ou de notre vie qui doit d’abord venir de nous-mêmes, le Coran explique «  … En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes… ».

>>> consultez la première partie en cliquant sur le lien 

 

About these ads