Ségolène Royal frappe, les défenseurs des basses oeuvres de Sarkozy pleurent

Posted on mar 19, 2012 @ 17:15

70


Le verbe juste, la parole toujours très équilibrée malgré les salmigondis d’une certaine presse et des politiques aux indignations sélectives, Ségolène Royal a frappé fort hier. Sur France 5, lors de l’émission « C Politique », l’ex candidate socialiste à l’Elysée a cassé la doxa du cirque UMPinder, avec brio, classe et fracas. La France en a bien besoin pour restituer les vrais valeurs. Ici, depuis toujours, nous sommes en phase avec la dame de Poitou, en ce qui concerne le guignol qui gouvernera encore la France pour quelques semaines encore. Enfin, nous l’espérons.

Quand Ségolène Royal, utilisant le conditionnel et espérant que la justice fasse son travail quand Nicolas Sarkozy quittera l’Elysée, elle est accusée de diffamation. Un terrorisme intellectuel visant à faire taire ceux qui disent la vérité sur le sortant qui a « peur de perdre son immunité présidentielle » dixit Ségolène Royal. Comment en serait-il autrement avec toutes ces affaires: Woerth-Bttencourt, Karachi, financement de sa campagne par Kadhafi etc. Que de casseroles !

C’est vrai que la vérité blesse, d’où les sorties pathétiques et hasardeuses de Nadine Morano la poissonnière à la criée, ou Valérie Rosso-Debord. Ces deux psittacidés ne sont là que pour déblatérer. Pour Nadine Morano, les propos de Ségolène Royal sont ‘ »abjects » et « diffamatoires », ajoutant: « Ségolène Royal a démontré ce soir qu’elle était descendue bien bas dans le paysage politique, celui de l’injure et du degré zéro des arguments ». Elle n’arrive plus, visiblement, à écouler son poisson au marché de Metz. Quand à son épigone, elle veut rebondir avec une fausse polémique sur « sale mec ». Hélas, leurs sorties ont fait pschitt …

About these ads