Syrie: Rafik Lotfi, l’homme par qui le malheur de CNN et d’Aljazeera arrive !

Posted on mar 25, 2012 @ 5:58

59


Famille Assad dans l'intimité

Famille Assad dans l'intimité

TRIBUNE LIBRE DE DJERRAD AMAR

La chaine syrienne « Eddounia » qui met à nu quotidiennement les mensonges et ‘fabrications’ d’évènements  –  en guise d’infos des chaines de télévision  –  surtout d’Aljazeera  du Qatar et d’Alarabia la saoudienne,  vient d’inviter, pour la seconde fois, le redoutable « Rafik Lotfi », un syrien,   membre de l’Union des médias arabes aux États Unis. Ce qu’il nous a encore révélé est indiscutablement compromettant pour CNN l’américaine et Aljazeera  puisque les enregistrements dévoilés impliquent directement ces deux chaines dans le complot contre la Syrie par leur participation active dans les actions criminelles dans ce pays.
 
Quand on arrive à dévaloriser  et à humilier deux puissantes chaines télés internationales en mettant à nu, de façon indiscutable, leurs mensonges et tromperies  en utilisant leurs propres images et enregistrements, c’est que le mythe « David et  Goliath » enseigne bien aux hommes une vérité que toute impression de puissance supposée invincible reste éternellement une illusion ; un « colosse au pied d’argile », un pharaon ‘immortel’ occis par un moustique.
 
Avec diligence et méthode, notre « Rafik » nous a expliqué que ces deux chaines, qui semblent  jouir d’une  bonne réputation et crédibilité de par le monde, ne sont en fait que de dangereux instruments de propagande subversive  et de crimes –  cachées  sous la couverture  du noble métier  de  médias d’informations au service de la vérité – dont les exécutants sont des journalistes, de vrais journalistes, enrôlés pour des actions criminelles qu’ils filment  et commentent eux-mêmes pour en faire des ‘informations’ trompeuses et subversives.
 
Rafik affirme posséder tous les  enregistrements « d’avant » les séquences que montrent ces deux chaines au monde. Il nous explique, plus simplement, que toutes les séquences que ces chaines diffusent, en guise d’information, font l’objet de préparations élaborées soit  par des « mises en scène » avec des acteurs pour ce qui est des pseudo-manifestations des populations ou les enregistrements  présentant une famille victime des « bombardements » ou des massacres de « l’armée d’Al- Assad » que  commente par un certain Khaled Abou Salah et Danny , soit  par des préparatifs à des ‘évènements’ qui deviendront des faits réels  dont-on imputera la responsabilité à « l’armée du régime de Bachar » à l’exemple de l’explosion de pipeline de Homs  dont les enregistrements sont en fait , selon les nouvelles révélations, de CNN et non d’Aljazeera.
 
Rappelons 3 exemples de massacre :
 
-  Celui  de la famille Essalouh  (des hommes, des femmes et des enfants assassinés) – dont les images ont été diffusées en premier par les chaines syriennes puis reprises quelques semaines plus tard par Aljazeera pour en faire un « évènement nouveau » en imputant ces assassinats « au forces de Bashar Al Assad » (en prenant soin de censurer la partie entre  1 :27  et 1 :41) – a été en réalité perpétrés par ces hordes armées. (Remarquez le sigle de la chaine syrienne Eddounia ; vidéo 1).
 
- Celui de cette autre famille paysanne de huit membres qui ont été égorgés dans le village de Djebrine parce qu’ils ont refusé de prendre part aux manifestations contre le régime et de payer la ‘contribution‘ (vidéo 2)
 
- Celui d’un des massacres de  Karm Ezzeitoun où plusieurs témoignages de parents affirment avoir reconnu, parmi les morts, leurs proches kidnappés quelques jours auparavant par des groupes armés. (Vidéo 3)
 
À propos d’un de ces massacres à Homs,  les unités spéciales ont arrêté l’un des criminels (recherchés) ayant participé à une tuerie. Il s’agit de Nouar Mahimid (نوار محيميد). Il a raconté en détail les faits en citant des noms des participants y compris “l’imam” qui leur donne les fatwas. Il a été emmené sur  le lieu du crime, encore taché de sang, en lui donnant même une kalachnikov pour répéter les faits et gestes. Le film a été projeté où l’on voit toute une famille massacrée (plus dit-il d’autres corps ramenés d’ailleurs pour filmer le tout et transmettre à AlJazeera). Ce Nouar précise que c’est lui qui a tué le vieillard « à l’angle de la pièce ».  L’horreur! (voir vidéo 4 à partir de 2 :14 à 2 :43 )
 
Rafik nous a montré : les séquences diffusées par ces chaines d’abord, puis les préparatifs montrant ‘leurs’ journalistes en action, suivi d’une reprise des mêmes séquences que commentent ces mêmes journalistes.  On ne peut montrer de complicité plus claire et convaincante de ces chaines dans les tourments que subissent les syriens.
 
Selon Rafik, chaque séquence diffusée,  qui dure 3 à 4 minutes, nécessite pour ces chaines des heures d’enregistrement (qui restent en archives?), qu’il dit posséder en entier.
 
« L’échantillon »  révélé montre de façon irréfutable l’implication active de ces deux chaines dans les actions de propagande, de subversion et criminelles : dans l’explosion du pipeline de Homs avec 4 journalistes de CNN (dont une femme et Danny), les reportages ‘préfabriqués’ de Khaled Abou Salah d’Ajazeera  et de ‘Danny’ (Danny Abdel Dayem) de CNN, les mises en scène qui font croire à des manifestations,  les tueries de Karm Ezzeitoun (où l’on kidnappe, assassine, filme pour envoyer à Aljazeera qui fait le reste du travail de propagande). Lotfi affirme avoir volontairement censuré, par décence pour ne pas heurter les sensibilités, les séquences montrant les assassinats ‘directs’ mais laissé entendre les coups de feu et voir le transport des cadavres des suppliciés encore dégoulinants de sang que l’on observe se répandre du ‘linceul’ blanc tel un buvard. 
 
Le visage des personnes impliquées dans les tueries et falsifications ont été montrés de façon nette.
 
Notre Rafik affirme enfin avoir dévoilé une infime partie de ce qu’il possède « seul avec CNN et Aljazeera » en promettant d’autres révélations tout en réitérant une seconde fois le défi, aux deux chaines, de répondre au monde à ces accusations et révélations.
 
Il est vrai que ses premières révélations documentées ont fait le tour du monde.  Seule CNN, mise dans l’embarras, a ‘interviewé’ Danny pour lui imputer la responsabilité et le présenter comme étant ‘militant’ intervenant, en toute ‘indépendance’, dans ce conflit  et non journaliste de  la chaine, mais Lotfi a encore présenté, dans cette seconde prestation sur ‘Addounia’, la preuve qu’il est bien leur journaliste ayant obtenu, avec ses 3 autres collègues, les accréditations du ministère syrien concerné.
 
En attendant la mise en ligne sur internet de ces nouveaux enregistrements,  nous donnant ci- après les liens de ceux révélés lors de sa première intervention (vidéo 5 et 6). Vidéo 5  intitulée « Les monteurs menteurs d’al Jazeera! » montrant un groupe en train de monter une scène avec le correspondant et le caméraman d’AlJazeera à Homs Khaled Abou Salah. Et la vidéo 6  intitulée «Les monteurs menteurs de la CNN La vérité à propos de Danny Abdel Dayem » sur la couverture mensongère de la CNN des événements en Syrie.
About these ads