Libye-France : comment la France a truandé Mouammar Kadhafi et la Libye [vidéo]

Publié le juin 23, 2012 @ 18:01

32


Le colonel Saadi Kadhafi

Le colonel Saadi Kadhafi

C’est un document exclusif que les autorités françaises actuelles ne mettront certainement pas à la trappe pour mieux enfoncer Nicolas Sarkozy. Selon la formule consacrée, ils (médias et politiques véreux) diront sans vergogne: « La France a vendu des armes à un fou ». Or, la Jamahiriya a bel et bien acheté des armes et ces dernières n’ont jamais été livrées. A-t-on jamais vu un fou tenir un pays pendant 40 ans et mener ce dernier vers la croissance et le bien-être des habitants sur le plan matériel, entre autres ? Passons. Alors, les "qui" ont bénéficié de cet argent libyen finalement jeté par les fenêtres ? Des sociétés françaises bien sûr, et des intermédiaires et des politiques, aussi. Vous devinez les "qui".

Comme le dit le dicton chinois, "Quand on dîne avec le diable, il faut se munir d’une longue cuillère". La Libye du frère Guide Mouammar Kadhafi a signé des contrats juteux avec des sociétés françaises d’armement. On peut considérer que, avec la visite de Saadi Kadhafi en 2006 qui précédait celle de son père (Sarkozy était ministre de l’Intérieur et serait au cœur de cette visite), la France a vendu à la Libye des armes individuelles et lourdes, des munitions, du matériel de génie, des transports, des blindés, des hélicoptères, des navires de guerre. Selon nos sources, des contrats pour plus de deux milliards d’euros, avant le déclenchement du conflit concernaient aussi des radars, la rénovation de vedettes libyennes, vétustes, de missiles (Milan) et de chars d’assaut… 

Regardez la vidéo en dessous, vous allez voir le colonel Saadi Kadhafi chez Panhard, fabriquant de véhicules militaires tout terrain, chez Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense et chez Thales, fabriquant de technologies militaires. Après, ces criminels n’ont pas hésité, parce que la Libye s’est tournée vers les Russes en n’entérinant pas l’achat de Rafale chez Dassault, pour aller assassiner un président en exercice. Le pire c’est que ce meurtre, sur de faux prétextes, restera impuni… 

Quant aux renégats-félons-galopins du CNT, ils ne revendiqueront rien, surtout pas cet argent volé aux Libyens, ou le matériel qui ne sera jamais livré, de peur que le sort qui a été réservé au frère Guide Mouammar Kadhafi, ne s’applique aussi à eux. Ces nouveaux mendiants de l’Afrique, probablement le continent le plus riche au monde par ses ressources, notamment la Libye, attendent toujours le retour des fonds souverains libyens. Chacun sait que les dirigeants occidentaux ont gelé ces avoirs, qui ont le nom de la Libye et non de Mouammar Kadhafi. Comme vous le savez tous, selon la formule métaphorique , "plus on truande dans les hauteurs, moins on court de risques de se faire prendre." Ces monstres qui nous gouvernent le savent très bien et, en usent et en abusent même. 


About these ads
Posted in: Actualité, Politique