Les dégénérées de Pussy Riot et le faux procès fait à Mireille Matthieu

Posted on sept 6, 2012 @ 13:34

47


Mireille Matthieu

Mireille Matthieu

Mireille Matthieu n’est pas ma tasse de thé. C’est vrai, elle est ma voisine mais quand même. Elle n’a jamais, comme les zozos de Pussy Riot fourrer un poulet dans  l’oignon pour faire carrière. Alors qu’il y a bien plus grave dans le pays, entre le chômage ou l’incident gravissime de la centrale de  Fessenheim qu’ils tentent de minimiser, ils nous sortent d’un chapeau de magicien, les propos triturés de Mireille Matthieu, tenus lors d’un passage à la télévision russe, il y a plus de 4 jours… 

Derrière les plis de l’actualité, il faut savoir décrypter les mensonges des médias "mainstream". Alors que la chanteuse Mireille Mathieu avait précisé sa pensée, les médias, comme un seul homme, ont affirmé que les Pussy Riot ont commis un «sacrilège» en chantant dans une Eglise. Est-ce faux ? Mais, où le bât blesse, c’est que la chanteuse avait rajouté: «en tant que femme et chrétienne, je veux l’indulgence pour les trois jeunes femmes».

Les journalistes, en France, ne restent finalement que des esclaves. Dans leurs différents papiers, ils n’ont pas cesser de préciser que la chanteuse est l’amie de Poutine, ajoutant qu’elle a chanté à Moscou devant le frère Guide Mouammar Kadhafi en 2008. Toujours vouloir assassiner les autres, pour peu qu’ils ne pensent pas comme eux. Hier, j’ai donc réagi dans un site d’un de nos "mainstream". Post refusé pour cause de comparaison excessive selon la modération. Voici le message que j’ai reçu:

Bonjour, Votre message posté le 05.09.12 16h51 a été modéré. En publiant sur notre site, vous en acceptez les règles. La première de ces règles est que nous sommes seuls juges des messages que nous mettons en ligne, ou non. Si vous souhaitez contester un acte de modération, merci de nous contacter par mail. Bien à vous, xxxxxxxxxxx Rédacteur en chef xxxxxxxxxxxxxxxx

PS: Votre message N° 91134831 était: ————————————— Bravo ma Mireille ! Ceux qui soutiennent ces sataniques, sont parfois les premiers à ne rien savoir de nos propres lois. C’est dommage de voir des confrères incapables de fouiller qui se muent en supporters de ces dévergondés… Le code pénal français, et surtout l’article 322-3-1 punit de sept ans de prison et 100.000 € d’amende la dégradation d’un bien culturel exposé dans un lieu de culte. Pussy Riot au purgatoire ! 

Après de nombreux échanges avec le Rédacteur en chef de ce grand média, je compris alors que le reproche était cette phrase tirée du code pénal: "Le code pénal français, et surtout l’article 322-3-1 punit de sept ans de prison et 100.000 € d’amende la dégradation d’un bien culturel exposé dans un lieu de culte." Ensuite il m’a dit que personne n’est condamné en France pour ses opinions. Lorsque je lui ai donné les exemples des rappeurs, voici ce qu’il m’a répondu:

Bonsoir, 
Oui, en France, on n’appelle pas à la violence – notamment – et on n’insulte pas les corps constitués (on n’insulte personne publiquement, d’ailleurs). Que je sache, les Pussy Riots (que vous n’aimez pas, c’est votre droit) n’ont insulté personne. Bref, comparaison douteuse. 

Bien à vous, 

J’ai évité de lui dire en retour, qu’il avait traité la justice française d’être une institution nazie, et que ces rappeurs scénarisent leurs propos et que ce ne sont nullement des appels au meurtre et que sais-je encore ? Bref, des indignations à géométrie variable. Et tout ceci, pour des dégénérées. C’est le monde à l’envers !

LA PREUVE PAR L’IMAGE

About these ads
Posted in: Actualité