MAFIA. Avec Paul Bismuth, Neuilly/Seine et le 16e sont des banlieues chaudes

Posted on mar 19, 2014 @ 7:06

28


Paul Bismuth

Paul Bismuth

Alors qu’il est toujours le champion incontesté voire incontestable de la droite, Paul Bismuth aka Tartempion… vous savez qui, est nu. Il n’y a eu qu’un petit répit après les tentatives galvaudées de faire feu de tout bois sur la ministre Christiane Taubira. Oui, avec Paul Bismuth, Neuilly sur Seine et le 16e arrondissement de Paris, sont des banlieues come les autres, chaudes, trash, inquiétantes. 

Bismuth et Herzog

Bismuth et Herzog

Mediapart a révélé, hier, la teneur de sept écoutes judiciaires effectuées sur la ligne téléphonique ouverte sous la fausse identité de Paul Bismuth par Nicolas Sarkozy. Quand on a rien à se reprocher, pas de besoin de passer par ce genre de procédés mafieux. Pire, n’est-ce pas un policier véreux qui lui a fourni cette pièce d’identité ? Il faut qu’il y ait une enquête à propos. L’ancien président a mis en place un véritable cabinet noir pour neutraliser les juges qui enquêtent sur lui. Rien qu’en parlant des juges bordelais, dont le plus incisif était dans l’affaire Bettencourt Gentil, on peut dire sans ambages que, cet homme n’a rien à envier à un chef de la Camorra italienne, à ne pas confondre avec la Cosa Nostra, qui est issue d’un milieu rural, la Camorra est d’origine urbaine.

Puisqu’au bout, il y a mort d’homme, en l’occurrence le frère Guide Mouammar Kadhafi, il faut accepter, enfin, que la France a été dirigée par un clan de la mafia française. Quand on sait que dans l’affaire dite libyenne (financement de sa campagne présidentielle de 2007), l’avocat de Nicolas Sarkozy est informé par une taupe dans l’appareil d’État, on comprend tout de suite qu’il y a maldonne quelque part. Ce complot retentissant du clan Bismuth-Sarkozy contre ces «bâtards» de juges, en dit long sur le personnage. Que dire de l’enregistrement de Brice Hortefeux  qui prouve une ingérence dans le cours de la justice au profit d’un homme, Nicolas Sarkozy ? Que dire du mépris caractéristique de toutes les règles de procédures, quand le patron de la police judiciaire parisienne explique à l’ancien ministre comment se « préparer » à une audition par les juges ? C’est simplement effarant…

Baptisés dans les fonts baptismaux de la mafia des beaux quartiers, Paul et Thierry sont de vrais cracs. Hélas pour eux, pris en flagrant délit de mensonge, d’insulte et surtout pris dans leur propre piège et coincés comme des bleus avec leurs téléphones portables, ils vont se murer dans le silence… Neuilly-sur-Seine et le 16e arrondissement de Paris seront-ils nettoyés au Kärcher ? Que répondez-vous à la question subsidiaire suivante ? Vous en avez marre de cette racaille des beaux quartiers ?  Paul Bismuth et Thierry Herzog forment un vrai duo de choc, avec ses codes, ses passe-droits, ses signes de ralliements, ses complicités et surtout, deux faussaires de haute voltige se drapant. L’action de tartempion c’est du trafic d’influence avéré. Caïd, sans doute. Racaille, aussi.

About these ads
Posted in: Actualité