Loretta E. Lynch
Loretta E. Lynch

Loretta E. Lynch

La nouvelle ministre américaine de la Justice Loretta E. Lynch explique dans une interview parue dans la presse allemande que «la FIFA est corrompue jusqu’au sommet». On apprend ensuite qu’Interpol s’y met aussi.

Pour Loretta Lynch, la nouvelle ministre américaine de la Justice, la situation est claire. «Nous avons dû constater que la FIFA est corrompue jusqu’au sommet», a-t-elle déclaré dans une interview parue mardi 3 juin dans la Frankfurter Allgemeiner Zeitung (FAZ).

Elle pense également que le mal est profond au sein de l’institution. «C’est vraiment inquiétant ce que nous avons mis en évidence durant nos enquêtes: chaque fois que la FIFA évince ses membres corrompus après une procédure interne, ils sont remplacés par d’autres qui agissent de la même manière. Ils voient leur position comme une opportunité pour s’en mettre plein les poches. La corruption fonctionne toujours sur le même modèle.»

acharnement

Sur demande américaine, l’avis de recherche lancé par Interpol qui a placé sur sa liste des personnes les plus recherchées, notamment Jack Warner, ex-vice président de la FIFA et Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif est un acharnement, un lynchage en règle…

« Ils voient leur position comme une opportunité pour s’en mettre plein les poches », la phrase de l’Attorney General est lâchée. On apprend ensuite que dans le collimateur, le vrai, il s’agit de l’attribution des Mondiaux de 2018 (Russie) et 2022 (Qatar) qui posent problème aux Américains. En effet, candidat pour 2018, ils ont perdu. Leur grand allié, la Grande Bretagne, voulait aussi la coupe. Cherchez l’erreur !

Le vrai pourri dans cette affaire est Chuck Blazer, l’homme d’origine américaine qui a joué les indics au sein de l’organisation. « Ils voient leur position comme une opportunité pour s’en mettre plein les poches », une phrase, qui vise Sepp Blatter mais, aucune preuve contre lui. Le Qatar risque bien de perdre sa coupe du monde. En revanche, la méthode américaine de lynchage éhontée me rebute au plus haut point…

Bref, les Américains veulent mettre leurs hommes à la tête de la Fifa, car, contrôler le football, c’est contrôler le monde…

>>> DECOUVREZ LA BELLE RISKA L.