Un Américain veut se réfugier au Canada, affirmant avoir peur d’être tué par les forces de l’ordre à cause de la couleur de sa peau.

Kyle Lydell Canty, qui est âgé de 30 ans, a présenté une demande d’asile après son arrivée à Vancouver en septembre, a indiqué une porte-parole de ce tribunal administratif, Melissa Anderson. «Je crains pour ma vie parce que je suis noir», a-t-il déclaré lors d’une audience devant le tribunal vendredi dernier, selon la télévision CBC.

>>> Suivez-nous sur Facebook

«Cette crainte est bien fondée», a-t-il dit, affirmant que la mort par balles de Michael Brown dans le Missouri et de Eric Garner à New York sont la preuve que les Noirs aux États-Unis «se font exterminer à un rythme alarmant». M. Canty a présenté des éléments de preuve en soutien à sa demande, selon la porte-parole, dont des articles de journaux et des vidéos le montrant en interaction avec des policiers dans six États américains où il a vécu avant de venir au Canada.

Harcelé à cause de la couleur de sa peau

Une des vidéos le montre durant son interpellation à Salem, dans l’Oregon, où il lui est reproché d’avoir passé deux heures à parler au téléphone et d’avoir utilisé le réseau internet gratuit dans un terminal d’autobus. Il a expliqué qu’il était harcelé ou ciblé par la police simplement à cause de la couleur de sa peau.

Plusieurs incidents impliquant des hommes noirs tués par des policiers blancs ont entraîné depuis l’été 2014 des dizaines de manifestations aux États-Unis, ravivant les tensions raciales et fustigeant la brutalité policière. Lundi, un policier blanc a été filmé en train d’arrêter brutalement une lycéenne noire dans une salle de classe en Caroline du Sud.

M. Canty a défendu seul sa demande, mais ses chances d’obtenir l’asile sont minces. Le Canada n’a accepté en moyenne que 1% des demandes de statut de réfugié présentées par des citoyens américains ces dernières années, selon les statistiques officielles.