erdo

erdo

La succession de défaites de l’Etat islamique/Daesh sur le front syrien semble inquiéter le gouvernement islamo-conservateur turc. Ses accusations contre les kurdes syriens ne font aucun doute.

Le gouvernement islamo-conservateur turc a accusé les forces kurdes qui combattent les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie de pratiquer le « nettoyage ethnique » contre les populations non kurdes. Une clarté d’Erdogan sur son soutien aux terroristes.

En effet, les kurdes syriens ont coupé lundi une route d’approvisionnement vitale pour les jihadistes entre la localité de Tall Abyad, à la frontière turque, et Raqqa, fief du groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie. Les accusations turques sont fausses dans la mesure où, la majorité des civils de Tall Abyad ont fui en raison de la violence des combats.

Selon un commandant kurde, les forces kurdes sont soutenues par des raids aériens de la coalition menés par les États-Unis. Alors, qui parle de nettoyage ethnique ?