apparu

Il y a quelques jours déjà, Benoist Apparu était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Le député-maire Les Républicains parlait du conflit en Syrie et des frappes aériennes russes. « Nous avons devant nous potentiellement en Syrie le risque, si ce n’est d’une guerre mondiale, en tout cas d’une guerre de civilisation que Daesh veut exporter sur l’ensemble de l’Europe occidentale ». Un constat ridicule qu’il a tenté de recadrer hier. Néanmoins, comme possédé par une assadophobie primaire, il a osé avancer que le président Assad a tué 250 000 Syriens. Une incongruité abyssale.

Hier donc, interrogé par Aurélie Herbemont d’Europe 1, Arnaud Leparmentier du Monde et Jean-Jérôme Bertolus d’iTÉLÉ Benoist Apparu, député de la Marne, maire de Châlons-en-Champagne et ancien ministre s’est royalement planté mais, a avoué à demi-mot que Bachar al-Assad était incontournable…Il a aussi reconnu que la diplomatie française est à la rue…

Bref, si l’on suit le raisonnement du clown du jour, le président Assad tue des soldats syriens, des civils avec des attentats, mais pas Daesh, le Front al-Nosra et le reste…