oba holla

Comme le président français François Hollande, le président américain Barack Obama lors d’une conférence de presse a estimé vendredi que la stratégie de la Russie en Syrie, où elle mène des bombardements depuis mercredi, était une « catastrophe assurée ». ces devins du dimanche, qui n’ont pas réussi à renverser le président syrien Bachar al-Assad avec leur cohorte de mercenaires-terroristes croient toujours pouvoir dicter leur loi, alors qu’ils ont torts sur toute la ligne.

L’art de s’exprimer en entrant par effraction dans la tête des autres ne s’est jamais montré avec tant de bonheur. Pour le président russe Vladimir Poutine, argue Barack Obama, toute honte bue bien sûr, il « ne fait pas la différence entre le groupe Etat islamique et une opposition sunnite modérée. Tiens donc. Les « qui » tentent en vain de confessionnaliser ce conflit ? En Syrie, hormis la première dame Asma, une sunnite, le gros de l’armée est sunnite et le chef des renseignements est…sunnite. Mais ça, vous ne le lirez jamais dans la presse mainstream.

LIRE LA SUITE