BON MECHANT

MamAfrika TV | Par Allain Jules

C’est l’histoire du « bon » et du « méchant ». L’un voulait faire croire qu’il était blanc comme neige alors qu’il fait partie du scandale FiFA. L’autre, est déjà condamné avant même des preuves contre lui. 2 poids 2 mesures. FIFA & Platini: »1 violation flagrante de la présomption d’innocence », pour tous les médias. Fédération Française de Football & Benzema: silence assourdissant des médias. De qui se moque-t-on ? Pour rappel, reconnu coupable par la justice, le joueur de hand-ball Karabatic est resté l’icone de l’équipe de France.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter

C’est un peu ça la France. RMC a été à la tête des lyncheurs de Benzema, alors que personne, surtout la justice, n’a aucun élément pour le condamner. Le journal Le Monde aussi. Sondages bidons, attaques personnelles etc, le pauvre joueur a eu droit à tout. Sportifs, politiques, chroniqueurs et simples citoyens ont été incités par les médias à insulter ce joueur, méthodiquement, honteusement. Sa mise à l’écart montre aussi la lâcheté des sportifs en général, et des footballeurs en particulier. Benzema, en acceptant sa sanction, a fait mentir tous ses détracteurs…

BON MECHANTD’un autre côté, Michel Platini, pris la main dans le pot de confiture, est soutenu jusqu’au sommet de l’Etat. Ce même Platini, qui avait fait fuir ou radier Jean-François Larios des Bleus parce que ce dernier lui avait piqué sa femme est devenu un saint. Intouchable, malgré les preuves. Et dire qu’il voulait se faire passer pour un justicier.

Comment peut-on expliquer le fait que, de Marine Le Pen en passant par Manuel Valls, deux personnes supposées être loin politiquement puissent s’accorder sur ce sujet ? N’est-ce pas l’hypocrisie française ?  Nous n’en dirons pas plus…