Midjiyawa Bakari
Midjiyawa Bakari

Midjiyawa Bakari, Gouverneur de Maroua

MAROUA, Cameroun – Boko Haram est vraiment en perte de vitesse. Un double attentat, aux environs de 15h, heure locale, a secoué la ville de Maroua, capitale régionale de l’Extrême-Nord du Cameroun, faisant plusieurs morts, ont indiqué mercredi 22 juillet des sources sécuritaires locales. La province est régulièrement ciblée par les insurgés islamistes nigérians de Boko Haram, qui y sévissent depuis 2013. Il s’agit du deuxième attentat-suicide au Cameroun en dix jours, après celui de Fotokol, ville frontalière du Nigeria.

>>>>  Communiqué de la Présidence

Selon des sources sécuritaires, les attentats ont été perpétrés par  deux fillettes qui s’adonnaient à la mendicité et se sont fait exploser dans le marché central de Maroua, à Domayo, et dans le quartier voisin, très peuplé de Haoussa, originaires du Nigeria. Le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari, a précisé qu’elles avaient « moins de 15 ans » et que la double attaque avait aussi fait une vingtaine de blessés. Des militaires camerounais ont, eux, évoqué le chiffre de treize morts. D’autres sources parlent actuellement de plus de 15 morts…

Le 13 juillet, un double attentat-suicide avait tué dix civils, dont le médecin de l’hôpital de la cité et un soldat tchadien à Fotokol, dans la même région. Si le groupe Boko Haram multiplie depuis deux ans les raids meurtriers et les enlèvements dans cette zone frontalière du Nigeria, il s’agissait du premier attentat-suicide en territoire camerounais. La ville de Maroua abrite l’état-major du dispositif militaire du pays contre la secte islamiste.

Le Cameroun vaincra cette secte qui tue, pille et passe son temps à corrompre des enfants en les envoyant à la mort…

>>> COMMUNIQUE DE LA PRÉSIDENCE 

>>> NOTRE DERNIÈRE INTERVIEW (CLIC)