daesh

Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir. On ne le dira jamais assez, l’Arabie saoudite a financé Al-Qaïda, hier, en compagnie des Etats-Unis en Afghanistan, le fait toujours, et finance aussi Daesh. Tout le monde le sait mais, le théâtre yéménite apporte encore la preuve irréfutable de ces allégations. Pourquoi ne bombarde-t-elle que les Houtis au Yémen ? En effet, le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a mis en ligne jeudi une vidéo présentée comme la décapitation de quatre soldats yéménites et l’exécution par balles de onze autres dans la province de Chabwa (sud-est), tous, des …pro-Houtis. A qui rendent-ils service ? Mystère et boule de gomme…

Les jeunes soldats se présentent un à un devant une caméra qui montre ensuite leurs bourreaux aiguiser des couteaux avant d’en égorger quatre, dont on voit ensuite les têtes à même le sol, selon le document diffusé par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Poings liés et yeux bandés, dix autres soldats, accroupis, reçoivent chacun une balle dans le front, alors qu’un onzième a été criblé de balles par derrière, selon la vidéo.

Selon des informations citées par SITE, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a nié être responsable de ces exécutions menées mi-avril, et revendiquées par une nouvelle unité de l’EI ayant pris le nom de la « province de Shabwa ».

Elles surviennent alors que le Yémen, dont la province de Chabwa, est le théâtre de violents combats entre les partisans du chef de l’Etat en exil et des rebelles chiites qui cherchent à prendre le contrôle de l’ensemble du territoire yéménite.

Jeudi dernier, une nouvelle unité au Yémen du groupe Etat islamique avait affirmé avoir tué cinq rebelles chiites Houthis dans la province d’Ibb (centre). Qui s’en est offusqué ? Personne. Par conséquent, la soi-disant « communauté internationale » approuve ces crimes de Daesh…

Le Yémen était jusqu’à récemment la chasse gardée d’Al-Qaïda, qui s’en prend régulièrement aux Houthis, considérés comme des « hérétiques ». Le relais est donc pris par l’Arabie saoudite. Ce n’est pas un mystère, même comme le fameux prétexte servit à la « demande du président déchu ». Quel enfumage !

Mais, le 20 mars, l’EI a revendiqué des attaques suicide ayant fait 142 morts et plus de 350 blessés dans des mosquées chiites à Sanaa. Quel « grand » média s’était insurgé ? Aucun. Or, les mêmes médias n’hésitent pas, a apporter leur soutien aux bombardements criminels de l’Arabie saoudite, en affirmant sans preuve que l’Iran arme les Houtis depuis….2009. Excusez du peu…