dieudo

dieudo

FOOTBALL — Invité par le président du Gabon pour le lancement des travaux d’un nouveau stade, l’Argentin aurait touché 3,5 millions d’euros.

Lionel Messi risque de payer cher sa visite éclair au Gabon, pays dirigé par le président Ali Bongo. Ah bon ? A l’invitation de ce dernier, le quadruple ballon d’or avait fait le voyage afin de poser la première pierre d’un stade construit pour la CAN 2017. Reste que le chef d’état gabonais aurait monnayé au prix fort (on parle de 3,5 millions d’euros) la venue de la star argentine sur fonds de crise économique et social dans son pays. Et alors, n’est-ce pas l’homme gabonais qui doit s’en occuper ?

Lire la suite