tchétchènes

Alors que les frappes russes ont doublé en intensité, surtout, dans toute la Syrie jusqu’au fin fond du Golan, rien ne va plus pour l’internationale terroriste. Tout d’abord, la presse mainstream, qui se cache derrière la rencontre de Vienne et n’évoque plus le terrain, ainsi que les politiques, coincés, qui reprennent, pour certains, le sempiternel refrain insipide et inaudible désormais: Assad doit partir. Enfin, dans le camp des terroristes, c’est la débandade générale, comme ce qui vient de se passer à Raqqa et dont la presse « dominante » ne fera pas écho.

LIRE LA SUITE