Caroline Bouffard
Caroline Bouffard

Caroline Bouffard

Une prof de musique non-voyante, Caroline Bouffard, a été sommée par sa hiérarchie de garder un œil sur les épreuves. «Question d’égalité», lui a-t-on expliqué. Quel cynisme ! Mais où est donc passé notre humanité ?

Ubuesque ! Invraisemblable !  Caroline Bouffard, non-voyante d’Alès (sud-ouest) a été convoquée pour… surveiller les épreuves écrites du brevet des collèges. Ces examens sont destinés aux élèves de 14-15 ans.

Professeure de musique depuis vingt ans dans l’établissement, elle a tenté de convaincre ses supérieurs qu’elle n’était pas vraiment la personne adéquate pour ce type de mission. «Un dialogue de sourds», comme elle l’a raconté au quotidien local,«Le Midi Libre».

«On m’a fait comprendre que c’était une question d’égalité. Le principal adjoint m’a expliqué qu’il devait le faire, sans quoi, je pourrais me retourner contre l’établissement pour… discrimination ! C’est aberrant.»