sarkozy (1)

Loufoque comme toujours. Frappadingue dans la forme. La faute aux autres. Jamais coupable. Le Figaro vient de commettre l’interview la plus partiale qui soit sur la crise migratoire qui frappe l’Europe, en interrogeant Nicolas Sarkozy, l’un des acteurs majeurs de cette situation. Une interview sans évoquer une seule fois la Libye et l’assassinat macabre du frère guide Mouammar Kadhafi ? Simplement honteux et cynique. Nous sommes d’accord avec lui sur la Russie mais fermement opposé à sa solution syrienne sans Bachar al-Assad. Qui sont-ils pour désigner les « qui » doivent diriger un pays souverain ?

LIRE LA SUITE