fifa

fifa

Drôle de calendrier. Rien à voir avec le fameux Fifagate. Drôle de calendrier, avec cette chasse à l’homme lancée contre Sepp Blatter. Mais, il s’agit du futur jeu de simulation de football d’Electronic Arts (EA) prévoit l’ajout d’une douzaine d’équipes nationales de football féminin, une première.

C’est la nouveauté qui devrait, une année de plus, laisser FIFA devant son concurrent japonais PES. EA Sports a annoncé, mercredi en plein scandale de corruption dans le FIFA, la sortie de son nouveau jeu de simulation de football, FIFA 16. Avec comme principale évolution, la présence de douze équipes nationales féminines disponibles en matches. C’est une première dans le domaine sur consoles et PC. L’équipe d’Allemagne, des USA, du Canada ou de la France seront donc sélectionnables au même titres que les centaines d’équipes nationales et internationales habituelles du jeu.

Cette révolution était déjà évoquée chez EA depuis quelques années et les rumeurs annonçaient cette arrivée depuis quelques mois. A travers cet ajout, le développeur espère rapprocher la communauté de joueuses, qui correspond à près de la moitié des joueurs du monde. «La pratique féminine est une part importante du sport qu’est le football», a justifié David Rutter, producteur exécutif de la licence FIFA. En cas de succès de cette mouture 2016, EA devrait ajouter par la suite les clubs féminins des principales ligues d’Europe.

La sortie est prévue sur PC, Xbox One, X360, PS3 et PS4 le 22 septembre 2015 aux USA, le 24 en Europe. Au total, les équipes allemande, américaine, canadienne et française seront accompagnées des sélections de l’Australie, du Brésil, de Chine, d’Angleterre, d’Italie, du Mexique, d’Espagne et de Suède.

[dailymotion id=x2rubok]