chuck blazer

chuck blazer

L’ancien membre du comité exécutif de la FIFA, informateur clé dans le scandale de corruption qui touche l’instance mondiale du football, a été suspendu à vie.

Chuck Blazer est radié à vie. Dire que ce traître collaborait avec le FBI depuis 2011 est un euphémisme. Ça prouve au moins une chose: si Sepp Blatter était un corrompu, il aurait déjà été flingué par les Américains. Ceux qui se sont précipités pour demander sa démission ne sont que des lâches. D’ailleurs, contrairement à ce qu’affirme la presse, il n’a jamais démissionné mais remis son mandat. Ce n’est pas pareil. Je souhaite qu’il se représente à sa propre succession.

Chuck Blazer, qui a collaboré avec la justice américaine dans le scandale de corruption qui touche la FIFA, «a commis une série d’actes inappropriés de façon répétée et continue quand il était en poste à la Concacaf (Confédération d’Amérique du Nord, centrale et caraïbe) et à la FIFA», a indiqué la FIFA jeudi dans un communiqué.

Chuck Blazer, «a joué un rôle clé» dans le fait «de proposer, d’accepter ou de verser des paiements illégaux, dessous de table ou rétrocommissions», a jugé la commission d’éthique de la FIFA, présidée par l’Allemand Hans-Joachim Eckert. Il est suspendu «à vie de toute activité liée au football», ajoute le communiqué.