Fabius fou

MamAfrika TV | Par Allain Jules

REAL POLITIK – La France a copieusement raté sa « séquence » syrienne. En Afrique, on dit: « trop parler c’est maladie ». Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Si les cuistres commencent à le faire, c’est qu’il y a quelque chose, non ? Il a fallu 130 morts à Paris pour que la diplomatie française comprenne que le président syrien Bachar al-Assad n’est pas et ne sera jamais l’ennemi de la France ? Sans doute. Quant à Daesh, sans commentaire…

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Pour lutter contre Daesh en Syrie, Laurent Fabius aka DJ Fabulous, le chef de la diplomatie française, roi incontesté du mantra loufoque « Bachar Doit Partir » a affirmé qu’une participation de l’armée arabe syrienne est envisageable. En politique ou géostratégie, ceci veut dire que c’est acté. Puisque Moscou le fait et que Paris rêve d’une large coalition, que dire de plus ? C’est sûr, le verbiage vaseux anti-Assad se poursuivra mais, ce sera juste pour la galerie alors que les services secrets français viennent de contacter ceux de la…Syrie. Hein ?

Dans la foulée de la déclaration française, le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem a salué vendredi celle de son homologue français DJ Fabulous, envisageant pour la première fois que des forces du Gouvernement syrien puissent être associées à la lutte contre les jihadistes de l’État islamique.

LIRE AUSSI: LE NOUVEAU MENSONGE TURC. L’abracadabrantesque publication des sommations

Les spécialistes en amitiés canailles sont toujours unis, pour le meilleur, bien sûr, mais surtout pour le pire. Considérant qu’ils sont partisans du même mensonge, ils s’épaulent quand ces derniers sont aussi dévoilés. Ils deviennent furax quand leurs menteries sont révélées. Ils sont même prêts à tuer, juste pour qu’ils ne soient pas mis à poil. Dans cette vidéo, DJ Fabulous est acculé et ne sait sur quel pied danser. Il accuse la Turquie sans l’accuser. Un geste de funambule extra quand on connait la pétulance du cuistre.

Au-delà de cet aveu, ce que Laurent Fabius ne dit pas c’est que, ce pétrole est tout d’abord…syrien. Daesh le vole à la Syrie et venir raconter des bobards sur un pseudo rachat par le pouvoir syrien de ce pétrole en excluant le fils Erdogan, Bilal, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.