KOUSSERI

Plus de 2000 ressortissants nigérians en situation irrégulière ont été expulsés jeudi du Cameroun vers leur pays, dans le cadre des nouvelles mesures sécuritaires visant à prévenir le risque d’attentats-suicides par les islamistes de Boko Haram.

Selon le bi-hebdomadaire régional L’Oeil du Sahel il y aurait «environ 2500 Nigérians illégaux raflés à Kousseri», dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, et renvoyés jeudi dans leur pays, et a posté sur sa page Facebook cette photo montrant plusieurs camions-bennes où s’entassent des centaines de personnes.

Lire la suite