Toni2

Par Michel Tagne Foko

toni1Ce jour-là, la pluie battait son plein et il faisait tellement froid que je m’étais calfeutré dans mon lit douillet. C’était un week-end, plus précisément dimanche dernier.

J’ai lu ce livre avec en fond sonore, le titre « Sodade » de Cesaria Evoria, « Nja na ben no » de Grace Decca, «Hommage » de Kandia Kouyaté, « Mbin Nzé » de Laétitia Zonzombe et « Asuru » de Malika Domrane. Oui, j’ai fais appel aux belles voix féminines d’Afrique afin de mieux savourer ce chef d’œuvre littéraire de Toni Morrison.

Très souvent dans un roman, les premières pages donnent le ton de la suite du livre. Ici, l’auteur n’a pas failli à la règle :

LIRE LA SUITE