Le Dr. Bachar Hafez al-Assad

Le Dr. Bachar Hafez al-Assad

Des groupes dits rebelles ont annoncé jeudi avoir pris au pouvoir de larges parties d’une base aérienne de la province de Soueida, contrôlée par les forces gouvernementales.Néanmoins, ailleurs, l’armée a le vent en poupe.

Selon la presse mainstream

«Le Front sud a libéré l’aéroport militaire de Thala, et procède actuellement à une opération de ratissage contre les forces» qui restent dans le secteur, a déclaré le porte-parole de cette alliance « rebelle » nommé Essam al-Rayes.

Mais, selon la télévision d’Etat syrienne, ces informations sont «infondées».

L’armée toujours en poste

L’armée syrienne a annoncé avoir repris mercredi des champs pétroliers clé au centre de la Syrie, après des combats contre le groupe autoproclamé « Etat islamique » (EI/Daech), a rapporté la chaîne de télévision al-Mayadeen.

Les forces gouvernementales ont pleinement repris les champs pétroliers d’al-Jisel et la ville du même nom dans la campagne à l’est de la province de Homs, à proximité de la cité antique de Palmyre, laquelle a été prise le mois dernier par les combattants de l’EI, selon la chaîne de télévision.

Ces deux derniers jours, les éléments de l’EI avaient avancé vers la ville d’al-Jisel et ses champs pétroliers, forçant l’armée syrienne à se retirer à la recherche de renforts, lesquels ont fini par sécuriser la zone mercredi, selon la chaîne.

La télévision indique que les champs pétroliers n’ont pas été affectés par les combats, ajoutant que les affrontements avaient lieu à l’heure actuelle à l’est d’al-Jisel.

Ailleurs en Syrie, l’armée de l’air syrienne a tué mercredi au moins 17 membres de l’EI dans la zone de Bayarat, à l’est de Homs, selon la chaîne.