cam

zip

COMMONWEALTH STADIUM, Edmonton, Canada – Les « invitées surprises » à ce stade de la compétition, comme ils disent, n’ont pas fait pâle figure face aux Chinoises. Au contraire, d’entrée, elles ont pris la mesure de leurs adversaires en les dominant physiquement et techniquement. Elles manquèrent même de marquer dès la première minute de jeu.

Par une erreur d’arbitrage, les Chinoises obtenaient un corner. Elles allaient l’exploiter au mieux. 12′, la Chine ouvre le score contre le cours du jeu, par Wang Sha. Le Cameroun allait alors à l’assaut de la défense adverse. mais, entre précipitation, imprécision et approximation, les Lionnes ne parviennent pas à revenir au score, malgré une domination de la tête et des épaules face à des chinoises qui procédaient par contre-attaques. Les statistique en faveur du Cameroun étaient sans appel:

stat

A la reprise, c’est une autre image des Camerounaises qu’on allait retrouver. Plus du tout dominatrices, battues sur le plan tactique et collectif par les Chinoises, qui manquaient à deux reprises de tuer le match, ça sentait le soufre. Les Camerounais, de Douala à Yaoundé en passant par Bafoussam, commençaient à s’inquiéter.  62′, 64′, 68′, 72’…78’…80′. Les Camerounaises étaient-elles encore capables de renverser la vapeur ?

Avec une Enganamouit en dedans, une Aboudi Onguene hors-sujet, les carottes semblaient être cuites. Arrêtes de jeu. Rien n’y fait. Les Camerounaises sortent néanmoins la tête haute de cette Coupe du Monde dames…Mais, que peut-on reprocher à ces filles ? Rien.

cam

Les équipes

chine

Quel dommage !

Ces Chinoises n’étaient pas supérieures aux Camerounaises !