Kim Jong-un, au centre

Kim Jong-un, au centre

La Corée du Nord a indiqué qu’elle n’était pas intéressée par l’ouverture d’un dialogue avec les États-Unis sur le modèle de celui qui a permis à l’Iran de conclure un accord avec les grandes puissances. Kim Jong-un, Président du Comité de défense, Secrétaire général du Parti et président de la République de Corée du Nord reste droit dans ses bottes…

Pyongyang juge «illogique» de comparer les deux situations. Dans un communiqué, le ministère nord-coréen des affaires étrangères explique ces différences par «l’agressivité provocatrice de l’armée américaine, dont un exercice militaire conjoint de grande ampleur (avec la Corée du Sud) et une menace nucléaire sérieuse».

«Nous ne sommes pas du tout intéressés par un dialogue sur un gel unilatéral ou l’abandon de notre programme nucléaire», ajoute le texte repris par les médias officiels.