Benjamin Netanyahu
Benjamin Netanyahu

Benjamin Netanyahu

L’Etat hébreu a interdit récemment la venue d’un rapporteur des Nations Unies sur les droits de l’Homme dans les Territoires palestiniens, a indiqué lundi un porte-parole israélien.

Makarim Wibisono, rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme dans les Territoires, devait se rendre la semaine dernière en Israël et dans les Territoires palestiniens. Il doit rédiger un rapport qui doit être présenté lors de l’Assemblée générale des Nations unies à New York cet automne.

«Nous n’avons pas permis cette visite car Israël coopère avec toutes les commissions internationales et tous les rapporteurs sauf quand le mandat qui leur est confié est d’avance anti-israélien et qu’Israël n’a aucune chance d’être entendu», a dit un porte-parole des Affaires étrangères israéliennes, Emmanuel Nahshon.

Israël avait déjà empêché Makarim Wibisono d’enquêter en Israël et dans les Territoires palestiniens en 2014, a-t-il ajouté.

Boycott auparavant

Il avait dû rédiger son rapport à partir de rencontres avec des responsables palestiniens en Jordanie.

Le rapporteur spécial, nommé par le Conseil des droits de l’homme, est considéré comme l’expert le plus haut placé sur la question des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens.

Israël avait boycotté les travaux du Conseil, où sont représentés 47 pays, après qu’il eut décidé en mars 2012 de lancer une enquête sur les conséquences de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens. Ce boycott avait pris fin en octobre 2013.

«Israël coopère de nouveau avec ce Conseil, mais n’en accepte pas pour autant tous les rapports et recommandations», a dit le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes.

Rapport récemment par Israël

Israël avait boycotté en mars 2015 des débats du Conseil consacrés à la guerre de l’été 2014 dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a vivement critiqué le Conseil dimanche et un rapport que l’institution doit présenter d’ici la fin du mois sur la guerre de Gaza.

Ce rapport constitue une «perte de temps», a souligné M. Netanyahu le jour où Israël publiait son propre rapport officiel justifiant les opérations menées par l’armée israélienne dans la bande de Gaza.