arabie

Le constructeur automobile japonais a fait part de son soutien à l’enquête des autorités américaines sur l’utilisation par l’État islamique de ses véhicules.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter

Une fausse enquête pour détourner l’attention. Faut-il vraiment s’étonner de voir ces véhicules toujours rutilants aux mains de ces terroristes ? Mais les « qui » les financent ? Le Département du Trésor des Etats-Unis semble enquêter. Pourquoi pas le ministère de la justice, avec la même hargne qu’il a mis sur la FIFA ?

En effet, Toyota a réagi à des informations de la chaîne de télévision américaine ABC News, qui a rapporté mercredi que le Département du Trésor des Etats-Unis avait été en contact avec Toyota à ce sujet. Sur les vidéos de propagande de l’EI en Libye, Syrie et Irak, des militants lourdement armés paradent de manière récurrente dans des pick-up du groupe japonais.

«Nous soutenons l’enquête du Département du Trésor américain, qui se penche plus largement sur les chaînes d’approvisionnement internationales et les flux de capitaux et marchandises au Moyen-Orient», a affirmé Toyota. «Toyota a une politique stricte qui consiste à ne pas vendre de véhicules à des acheteurs qui pourraient les utiliser ou les modifier à des fins d’activités paramilitaires ou terroristes», explique le géant de la région de Nagoya (centre). Mais posez la question aux pays du Golfe et à la Turquie et vous aurez la réponse.Mais, derrière ces derniers, se cachent les…Etats-Unis…

820 000 véhicules vendus au Moyen-Orient

«Nous avons établi des procédures (…) dans le but d’empêcher nos produits d’être détournés en vue d’une utilisation militaire non-autorisée», mais «il est impossible pour un constructeur de contrôler les filières indirectes ou illégales via lesquelles nos véhicules» peuvent tomber entre de mauvaises mains, ajoute le fabricant qui a vendu l’an dernier au Moyen-Orient plus de 820 000 véhicules.

Les pick-up de Toyota, de même que des automobiles similaires conçues par Mitsubishi Motors, Isuzu ou Hyundai, sont particulièrement prisés par les rebelles et armées à travers le monde du fait de leur extrême robustesse et leur longue durée de vie.