Par Allain Jules

C’est le revers de la médaille. L’attentat suicide dans le quartier de Sultanahmet à Istanbul ce mardi, serait l’œuvre d’un kamikaze venu de Syrie, pour les responsables turques. Ironie du sort, non ? Après avoir soutenu cette terreur-là en Syrie, est-ce le retour du bâton ? Toujours est-il que, ce sont toujours les innocents qui périssent…On se souvient de l’attentat du 10 octobre dernier qui avit fait 103 morts devant la gare centrale d’Ankara. Comme ce cuistre de Erdogan, nous condamnons fermement cet attentat terroriste.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, a indiqué que l’explosion de mardi à Istanbul était due à un «attentat suicide d’origine syrienne». «Je condamne fermement cet attentat terroriste», a souligné le chef de l’État islamo-conservateur turc, ajoutant que «la Turquie est la première cible de toutes les organisation terroristes actives dans la région». Il se moque vraiment des gens ce gars. La première cible ? L’Irak et la Syrie seraient donc des paradis sur terre..

Un peu plus tôt, un responsable du gouvernement avait confirmé les récits de nombreux témoins sur place qui évoquaient la piste d’un attentat suicide. «Nous soupçonnons une origine terroriste», avait-il déclaré sous couvert de l’anonymat. Laquelle ? Le président Assad avait prévenu tous les soutiens des groupes terroristes en Syrie, sans succès. Aujourd’hui, ce terrorisme-là, abject, aveugle et meurtrier, les frappe à leur tour…