Abdel-Fatah-al-Sissi

Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a ratifié dimanche une loi antiterroriste qui prévoit une amende très lourde pour les journalistes qui rapporteraient des informations contredisant les communiqués officiels en cas d’attentats.

Au lendemain de l’assassinat le 29 juin du procureur général Hicham Barakat dans un attentat spectaculaire, toujours non revendiqué, M. Sissi avait promis une législation plus dure «pour lutter contre le terrorisme».

Cet attentat avait été suivi le 1er juillet par une série d’attaques djihadistes de grande ampleur contre des militaires dans la péninsule du Sinaï et l’armée avait été ulcérée par la couverture médiatique de ces attaques.

LIRE LA SUITE