hollande

François Hollande persiste et signe dans la haine de la Syrie. Il croit pouvoir changer les choses en discourant dans le vide, tout en assénant des contrevérités crasses. En 4 ans, visiblement, il n’a toujours pas compris ou feint de ne pas comprendre ce qu’il se passe véritablement en Syrie. Quelle ironie !Un langage ordurier, des sorties hasardeuses, la folie même. C’est le pourquoi nous avons ressorti notre texte datant de 2013, hier.

A la ramasse, comme toujours, il a estimé mardi que le rétablissement de la paix en Syrie passait par la «neutralisation» du président syrien Bachar al-Assad. En Syrie, «nous devons réduire les emprises terroristes sans préserver Assad», a estimé le président français lors d’un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris. Une «ingérence flagrante» a réagi à juste titre Damas car, qui est-il pour déterminer l’avenir des Syriens ?

Petit track-back:

LIRE LA SUITE