NEPAL

«Nous avons appris que le Premier secrétaire de l’ambassade d’Arabie saoudite, M. Majid Hassan Achour, qui est soupçonné d’avoir violé deux domestiques népalaises, a quitté l’Inde», a indiqué mercredi dans un communiqué le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères, Vikas Swarup. Il n’a pas précisé la date du départ du diplomate, qui est protégé par la convention de Vienne sur l’immunité diplomatique.

La police indienne avait annoncé le 9 septembre une enquête pour «viol, sodomie et séquestration», après la plainte de deux Népalaises de 30 et 50 ans qui accusaient le diplomate de les avoir enfermées chez lui pendant plusieurs mois et de les avoir agressées sexuellement à de multiples reprises. Une équipe de policiers les avait secourues l’avant-veille chez le diplomate dans la ville de Gurgaon, en banlieue de Delhi, après qu’une troisième employée de maison récemment embauchée eut alerté une ONG.

LIRE LA SUITE