De gauche à droite: Erdogan, al-Assad, Asma Assad et Amine Erdogan
Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani et Bachar al-Assad

L’ex émir du Qatar Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani et Bachar al-Assad

Le régime syrien devait être renversé en 2012 suite à en accord secret entre l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie.

Les documents des instances saoudiennes publiés par WikiLeaks prouvent que Riyad a convenu en 2012 avec les autorités du Qatar et de la Turquie de renverser le régime syrien, estime le fondateur du site Julian Assange.

Le président syrien Bachar al-Assad et le roi Abdallah d'Arabie Saoudite échange une poignée de main lors de la visite de ce dernier en Syrie, 7 octobre 2009. Crédit: Syrian Arab News Agency (SANA)

Le président syrien Bachar al-Assad et l’ex roi Abdallah d’Arabie Saoudite échange une poignée de main lors de la visite de ce dernier en Syrie, 7 octobre 2009. Crédit: Syrian Arab News Agency (SANA)

« Les documents publiés montrent qu’en 2012, l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie ont conclu un accord secret visant à renverser le gouvernement syrien. Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne y ont également pris part. En même temps, on observe que les alliés des Etats-Unis font preuve d’indépendance croissante dans cette région. Et leur comportement devient de plus en plus agressif », a indiqué Julian Assange dans une interview accordée à la chaîne télévisée Rossia-1.

De gauche à droite: Erdogan, al-Assad, Asma Assad et Amine Erdogan

De gauche à droite: Erdogan, al-Assad, Asma Assad et Amine Erdogan

« D’habitude, l’Arabie saoudite est qualifiée comme un des petits chiens que les Etats-Unis ont en laisse au Proche-Orient. On peut penser que c’est l’homme qui mène le chien. Mais il arrive parfois que le chien est tellement gros que c’est lui qui traîne l’homme », a dit M.Assange.

Le 19 juin 2015, le portail WikiLeaks a rendu publics plus de 70.000 documents de la diplomatie saoudienne, dont la correspondance secrète du ministère avec les ambassades du royaume dans le monde entier.

(Source)